Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'univers de Misstinguette

Cultiver le bonheur, et puis le partager


Only Lyon - 1ère partie

Publié par Misstinguette sur 4 Juillet 2013, 20:14pm

Catégories : #voyager vers l'inconnu

Only Lyon - 1ère partie

Lyon, ville d’histoire, de culture et de gastronomie, à voir et à visiter, pour y apprendre, pour y flâner, pour s’y détendre. A chaque coin de rue, un bout d'Histoire caché attend d'être découvert. De l'Opéra à la Croix Rousse, des Traboules à la Fresque des Lyonnais, suivez mon voyage de quelques jours passé en cette cité...

Only Lyon - 1ère partie

En ce vendredi soir du mois de mai, le ciel pluvieux ne pouvait réjouir personne. Pourtant rien au monde n’aurait pu gâcher ma gaieté, j’arrivais dans une ville jusqu’alors inconnue : Lyon. Je bravais ainsi les quelques gouttes de pluie, sans perdre de vue mon objectif : profiter des prochains jours pour découvrir la culture lyonnaise et mener une véritable vie de Gone.

Le samedi matin, le soleil se lève, et c’est déjà le Branle-bas de combat : on chausse ses chaussures et on part à la conquête de Lyon. Le quartier de la Croix-Rousse est la première étape. On s’arrête quelques instants pour admirer le Mur des Canuts. Il présente actuellement sa troisième version… L’illusion d’optique est à couper le souffle et les personnages semblent plus vrais que nature. On laisse derrière nous ce chef-d’œuvre pour nous diriger vers boulevard. On descend cette grande artère pour aller jusqu’au Gros Caillou.

Only Lyon - 1ère partieOnly Lyon - 1ère partie

Symbole du quartier de la Croix-Rousse, ce gros rocher gris-blanc très dur, dont la composition minéralogique laisse à penser qu'il a été transporté depuis les Alpes jusqu'à Lyon par les glaciers, fut découvert en 1892. Exhumé puis installé au bout du Boulevard de la Croix-Rousse d'où il domine le Rhône et toute la plaine jusqu'aux Alpes, le Gros Caillou est devenu à la fois le symbole de la force et de la persévérance des Lyonnais face aux obstacles, mais aussi le symbole du rattachement de la Croix-Rousse à Lyon. Une légence est née pour donner à ce colosse une histoire : il représenterait, selon les anciens Lyonnais, le coeur d'un huissier cupide, qui s'était chargé de mettre à la rue une famille de Canuts sans le sou.

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

On part ensuite à la recherche des Traboules de la Croix-Rousse : certaines se cachent dans les rues Capucins, Leynaud et Burdeau. Il faut simplement bien ouvrir l’œil pour les trouver. Certaines sont bien difficiles à débusquer. Ne manquez surtout la plus impressionnante : celle de la Cour des Voraces.

La Cour des Voraces est lié, dans l'imaginaire d'aujourd'hui, au souvenir des émeutes des ouvriers en soie, ou "Canuts", du XIXe siècle. Il aurait abrité l'état-major de la "Société des Voraces" qui, lors de la révolution de 1848, répandit dans toute la ville son rêve généreux d'un ordre social nouveau et juste.

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

En passant au travers de la Presqu'île, on ne manque pas de regarder de plus près l'architecture de l'Opéra et de l'Hôtel de Ville (Place des Terreaux), avant d'emprunter l'étroite rue Mercière, aujourd'hui assez touristique. On a du mal à croire qu'elle est empreinte d'une histoire : pourtant, au XVIe siècle, c'est bien ici que se concentraient les imprimeurs de Lyon, à l'origine de la naissance et du développement de l'imprimerie à travers l'Europe (merci Juliette, pour cette visite digne d'un guide pro !!).

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

Enfin, on finit ce tour de la Presqu'Île par la Place de la République et la Place Bellecour. Mais la promenade dans Lyon est loin d'être finie. On quitte la Presqu'ïle pour se rendre vers le quartier du Vieux Lyon. Pour cela, il suffit de traverser le Pont Bonaparte, situé tout prêt de la Place Bellecour et qui nous emmène directement dans la rue Saint-Jean. En passant, on jette un coup d'oeil ou on prend un peu de temps pour admirer la cathédrale Saint-Jean.

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

Un petit secret : ne vous arretez pas à la seule façade avant de la cathédrale. Faufillez vous par la ruelle à côté, afin de vous rendre à l'arrière. Derrière la cathédrale, se trouvent les ruines des premières traces d'occupation chrétienne.

A l'emplacement de ce jardin existaient deux églises dont l'origine remonte aux premiers temps chrétiens. L'église de Lyon, fondée vers 150 apr. J.-C., est la plus ancienne d'Occident après celle de Rome. Ses orignes sont connues par le récit du martyre de 177, au cours duquel périt Sainte-Blandine. Au IVe siècle, la ville romaine est en cours d'abandon. Le nouveau centre politique et religieux s'installe au pied de la colline de Fourvière, au bord de la Saône. Le groupe épiscopal est bâti, et comprend la résidence de l'éveque, la cathédrale Saint-Jean, ainsi que deux autres églises. Seule la cathédrale, conservée aujourd'hui dans sa forme romane et gothique, a survécu. Il s'agit donc des vestiges des deux églises, découverts dans les années 1970 au cours de travaux, restaurés en partie et installés dans ce jardin.

Only Lyon - 1ère partie

Affamé ? Arrêtez vous dans un des bouchons du Vieux-Lyon... Si vous ne savez pas où mettre les pieds devant le nombre important de ces restos, renseignez-vous au préalable. Sinon, faites comme nous : osez l'inconnu, choisissez-en un au hasard et faites vous votre avis...

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

Après cette pause déjeuner bien méritée, flâner un peu dans la rue Saint Jean. C'est vrai, c'est totalement saturé de touristes, mais au moins ça vous donne l'impression d'être un peu ailleurs que chez vous... Et là encore, quelques traboules se cachent derrière les portes. L'astuce : si vous trouvez un groupe en visite guidée, et que vous les voyez entrer par une grande porte, suivez-les sans hésiter. Je vous livre tout de même quelques adresses : 10 et 12 rue Saint-George, 27 rue Saint-Jean au 6 rue des Trois Maries, 2 place du gouvernement au 10 quai Romain Rolland, et 54 rue Saint-Jean au 27 rue du Boeuf... Mais le mieux, c'est quand même de les découvrir soi-même au fur et à mesure de sa promenade : une vraie chasse au trésor !!

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

On finit cette belle journée par la visite du Musée Gadagne, le lieu parfait pour faire le tour de l'Histoire de Lyon, pour comprendre comment Lyon est devenu Lyon, pour retrouver les traces de ceux qui l'ont pensé et rêvée, ceux qui y ont vécu et l'ont peuplé de leurs activités et de leur quotidien, et de ceux qui s'en sont souvenu.

Entrez par la Grande Cour, joyau architectural unique dans le Vieux-Lyon datant du XVIe siècle, avant de pénétrer dans le musée : vous y découvrirez tous les secrets de la ville, depuis son origine au Ier siècle av. J.-C, jusqu'à nos jours, en passant par l'époque carolingienne, les périodes révolutionnaire et napoléonienne et les deux guerres mondiales. Pas moins de 20000 objets témoignent des multiples visages de la ville.

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

N’oubliez pas de passez voir Guignol. Cette exposition permanente vous attend à la fin de la visite, toujours au sein du Musée Gadagne. Pour la petite histoire, c'est en 1808, alors que la soirie est en crise, Laurent Mourguet, canut sans travail, contraint de devenir colporteur puis arracheur de dents, décide de créer des marionnettes des hommes qu'il cotoie, puis de les présenter en spectacle. Ainsi nait Guignol, autoportrait caricatural.

Le répertoire de Guignol se transmet oralement. Sous le second Empire, la police des théêtre exige le dépôt destextes par écrit pour les contrôler. Ce répertoire comique s'inspire des difficultés d'une vie quotidienne précaire. Guignol comme Gnafon n'ont pas de profession définie. Dès le début du XXe siècle, la parodie envahit les répertoires de Guignol.envahit

Only Lyon - 1ère partie

En une seule journée, j'ai pu avoir un large panorama de Lyon : j'ai parcouru la majorité des quartiers, j'ai saisi son histoire, depuis ses origines jusqu'à aujourd'hui, grâce au Musée Gadagne, j'ai vu les grands centres historiques, culturels et touristiques, j'ai déjeuné dans un Bouchon Lyonnais, je me suis perdue dans les Traboules, et mes baskets sont déjà toutes usées...

Only Lyon - 1ère partie

En ce dimanche matin, on aurait pu rester au lit jusqu'à 11h. Faire un brunch ou se programmer une journée farniente. C’était sans compter ma motivation débordante. On rejoint donc le matin même le Centre national d'Histoire de la Résistance et de la Déportation.

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

Lyon fut, selon les dires du Général de Gaulle, « la Capitale de la Résistance ». En effet…
Fière de son histoire, et à l’occasion du 20e anniversaire de sa libération, la ville de Lyon a décidé d’ouvrir un musée en hommage aux hommes, femmes et enfants qui ont entrepris des actes de résistance, qui ont vécu au quotidien les violences de la Gestapo installée à Lyon ou qui ont été déportés dans les camps de concentration de France et d’Allemagne parce qu’ils étaient Juifs.

Le Musée est extrêmement bine conçu, puisqu'il propose un parcours pédagogique. D'abord, est présenté le site même, l'Ecole de Santé de Lyon est réquisitionnée dès le début de l'occupation allemande pour servir de QG à la Gestapo installée à Lyon. Après une remise en contexte, au travers de photographies de l'entre-deux-guerres et de la montée du fascisme en Europe, on entre dans le vif du sujet. Tout au long de la visite, des photographies, des images vidéos d'époque et des témoignages de Lyonnais, ponctuent notre parcours et nous éclairent sur l'histoire des malades oubliés de l'hôpital psychiatrique de Lyon, sur les actions entreprises par des journaux et imprimeries de la Résistance, sur les magouilles du journal clandestin le "Faux Nouvelliste" pour être lu, sur les interrogatoires que la Gestapo a fait subir aux Juifs et aux résistants, mais aussi, en dehors du quotidien des Lyonnais, sur la vie des prisonniers des camps de concentration, sur leur libération et leur retour à Lyon. Le musée présente enfin des reconstitutions de lieux de l'époque : une maison, une ruelle et une imprimerie clandestine située en bas d'un long, très long escalier, assez glauque. On nous raconte enfin la fin de la guerre et la vie d'après-guerre (les difficultés de rationnement jusqu'en 1950, l'impossibilité pour les déportés de parler, ceux qui ne sont pas rentrés, le procès des responsables nazis). Un musée riche en partage et surtout en émotion.

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

Dans l'après-midi, le ciel semblait enfin se découvrir. Alors, on a en profité pour louer des Vélov', les célèbres vélos mis à la disposition des Lyonnais (et des touristes !)

C'est parti pour une belle balade à vélo. Une sortie qui nous permet de nous dégourdir les jambes mais aussi de voir la ville. Pour cela, la meilleure promenade, c'est de partir de Bellecour, de passer par le Pont de l'université, puis de longer les berges du Rhône jusqu'au Parc de la Tête d'Or (ou dans le sens inverse). Evidemment, c'est dimanche, et il fait beau, donc c'est bourré de monde, mais c'est une superbe balade quand même.

Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie
Only Lyon - 1ère partie

Et voilà, deux premiers jours bien surbookés qui m'ont permis de faire un tour complet de Lyon. Bientôt, la suite de mes aventures à Lyon...

A très vite, Misstinguette.

Only Lyon - 1ère partie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents